Estimation immobilière

Prêt immobilier : le véritable calcul du remboursement

Le projet d’investir dans l’immobilier a un coût non négligeable. Les établissements tiennent toutefois à s’assurer du paiement et proposent des alternatives de remboursement qui leur sont plus avantageuses. La modalité de remboursement est ainsi facteur du demandeur et du prêteur. Il s’agit d’une vraie négociation qui permettra d’établir les limites des intérêts des deux parties. Calculer son mode de remboursement n’est pas ainsi une mince affaire. Voici nos conseils.

Cerner le fonctionnement d’un prêt immobilier

À la grande différence des prêts à la consommation, le credit immo est une somme équivaut réellement à l’achat effectué. L’établissement est donc en mesure de vous demander un justificatif. Au sein de ce même produit, il existe deux variétés qui se diffèrent au niveau du taux. L’une est à taux fixe qui demeurera ainsi le même dès le début jusqu’à la fin. Contrairement au taux variable, qui s’ajuste au taux interbancaire. Dans les deux cas de figure, le capital restera toujours le même. En ajout, les taux d’effectifs globaux qui incluent le taux d’intérêt sont également majorés de frais de dossier ou autres frais annexes. Sans oublier l’assurance qui est cette fois obligatoire. Tous ces éléments cités constitueront le coût total du crédit.

Choisir la méthode de calcul adéquate

Avoir un credit immo passe en premier lieu par le recueil d’information auprès d’un conseiller client chez une banque conventionnelle. Actuellement, il est possible de simuler le prêt en ligne et d’avoir des informations complémentaires en contactant directement le responsable via un formulaire ou un e-mail. De cette manière, le demandeur peut comparer plusieurs offres en ligne tout en restant chez lui. La manière la plus rudimentaire reste toutefois pratique c’est-à-dire une calculatrice et une simulation manuelle.

La formule à adopter

Le coût total du credit immo est obtenu en faisant la somme des frais, du taux d’intérêt, l’assurance, le capital. La somme varie dans la majorité des cas en fonction du taux d’intérêt et de l’assurance. Plus le délai de remboursement est long, plus il y aura du taux d’intérêt à payer. Le cas échéant, la mensualité est constituée en majeur parti du capital si le taux d’intérêt est cette fois plus intéressante. À rappeler qu’un prêt immobilier se rembourse de 7 à 30 ans ou plus. En ayant recours à la calculette en ligne, il faut simplement varier le calcul en fonction de la tendance du taux.

Les autres facteurs à tenir en compte dans le calcul

Le demandeur qui pourra constituer son apport personnel pour financer une partie de l’achat d’immobilier peut bénéficier d’un plus faible montant à rembourser. Une telle somme comblera partiellement le capital à rembourser. C’est-à-dire que le pourcentage du taux tiendra compte d’un capital déduit d’un apport personnel. Il bénéficiera de cette manière d’un taux plus avantageux. Si le calcul se fait durant le remboursement à l’exemple d’un rachat de crédit, remboursement anticipé ou renégociation, les frais et pénalités sont à inclure dans le calcul.


Laisser un commentaire