financement immobilier

Conseils pour trouver un financement pour ses projets immobiliers

À chaque projet, le dilemme consiste à réunir les fonds nécessaires afin de pouvoir démarrer. En fait, de nos jours, les moyens ne manquent pas. C’est plutôt une question de recherche, de temps et d’étude par rapport à sa situation. Découvrez comment trouver un financement pour ses projets immobiliers.

Emprunter à la banque

En ce qui concerne l’achat d’un bien immobilier, les particuliers ne disposent pas beaucoup d’alternatives pour trouver un financement. Ainsi, la grande majorité des acheteurs passent par la banque afin de demander un prêt. Les conditions et les avantages dépendent du profil du demandeur. Ces organismes sont plus ouverts aux personnes titulaires d’un revenu fixe et des fonds de départ assez conséquent.

En effet, l’établissement prend en compte les ressources (compte épargne, salaire…) et la nature du projet immobilier à financer : acquisition dans la pierre ou investissement Ream. Le sollicitant qui se présente avec un bon profil (apport personnel, forte capacité d’endettement…) bénéficie probablement d’une réduction de frais et de négociation de taux d’intérêt.

Contracter des prêts entre particuliers

Les prêts entre particuliers rentrent dans le cadre de crédit à la consommation. Ce qui signifie que la somme obtenue n’est pas suffisante pour acquérir un bien immobilier. La moyenne des transactions tourne aux alentours des 10 000 euros. Par contre, l’emprunteur peut affecter les fonds à son projet. Effectivement, ils servent d’appui à l’apport personnel ou un complément des autres emprunts.

L’avantage c’est qu’avec un prêt entre particuliers, le taux d’intérêt reste négociable et le déblocage des fonds s’effectue rapidement. Les parties ont juste intérêt à mettre sur écrit la somme empruntée, la durée, la fréquence des mensualités de remboursement et le taux d’intérêt. Seulement, il faut veiller à ne pas tomber sur les arnaqueurs.

Solliciter l’aide de l’État

L’État contribue à l’accession à la propriété, l’aide est surtout accordée au primo-accédant. Ces appuis prennent la forme d’un prêt sans taux d’intérêt ou à faible taux, de primes, de réduction ou de suppression d’impôt, etc. C’est un point à ne pas négliger pour trouver un financement pour son projet immobilier. Certaines aides sont cumulables entre eux. Aussi, elles servent de complément aux emprunts obtenus à la banque.

Afin d’en bénéficier, il suffit de se renseigner auprès des autorités de votre région. En fait, l’octroi d’un tel financement dépend de quelques conditions : nature du projet, le revenu imposable, la situation du bien, etc. Les personnes à revenu modeste sont souvent les principaux bénéficiaires. Des fois, on doit s’attendre à un crédit hypothécaire et à une procédure plus longue.

Investir et vendre pour trouver des fonds supplémentaires

Un projet immobilier ne se tourne pas uniquement à l’acquisition d’un bien physique ou « la pierre ». L’investissement immobilier dans le « papier » est aussi une meilleure option. Il s’agit d’acquérir des parts en Société civile de Placement immobilier (SCPI) ou autres. Il présente l’avantage d’être plus facile à financer, car il ne demande pas beaucoup de fonds. En effet, un simple crédit à la consommation suffit à financer le projet.

On est susceptible de se servir des revenus pour rembourser les emprunts (pour l’investissement ou pour un autre projet immobilier). Aussi, après quelques années d’investissement, l’intéressé a la possibilité de vendre ses parts afin de devenir titulaire d’une « pierre ». Entre autres, si l’on est déjà propriétaire, on dispose de l’option céder son ancien bien dans le but d’acquérir un autre plus moderne.


Laisser un commentaire